L'aérographe

Aérographe

L'aérographe, c'est quoi ?

L’invention de l’aérographe date de 1893, on la doit au peintre anglais Charles BURDICK(bien que le principe de base de vaporiser de la peinture avec de l’air été déjà utilisé à la préhistoire pour peindre des dessins sur les parois des grottes) et servait surtout à cette époque à la retouche photo on la doit à Abner Peeler bijoutier de son état . Actuellement hormis pour la retouche photo (largement supplanté par les ordinateurs avec le tout numérique) l’aérographe est utilisé dans de nombreux domaine dont le custom, le body paint, la peinture sur tissu, l’illustration et le dessin (bien qu’il soit là aussi fortement concurrencé par l’ordinateur), et bien sur pour le modélisme toutes disciplines confondues.

Les aérographes à gravité

Les aérographes à aspiration

Les aérographes dits à gravité ont leur godet généralement fixe, au-dessus du corps et la peinture descend "par gravité" dans le corps de l'aérographe.
Ils ont l'avantage d'être moins fragiles, d'être plus maniables et de pouvoir être utilisés aussi bien par des droitiers que par des gauchers. Mais ils ont surtout par la position de leur godet, la possibilité d'utiliser des peintures moins liquides que les aérographes dits "par aspiration".
L'inconvénient c'est que si l'on choisit un aérographe à gravité avec un petit godet fixe on ne pourra pas peindre des surfaces importantes sans le remplir à chaque instant, ce qui peut être à la longue très contraignant. Avec un gros godet on résoudra le problème, mais souvent il gênera la visibilité du jet de peinture et ne sera pas très pratique lors de travaux précis.

Les aérographes dits par aspiration ont des godets sur le côté droit ou en dessous pour des godets de grandes capacités. La peinture est donc aspirée par l'air sous pression pour parvenir dans le corps de l'aérographe.
L'avantage c'est que ces godets sont amovibles et on peut donc mettre le godet de la capacité adéquate suivant le travail du moment. Autre avantage appréciable est, que si on met le nez de l'aérographe en l'air pour peindre un dessin au plafond par exemple, il suffit de faire pivoter le godet à l'horizontale pour que la peinture ne vous coule pas le long du bras.
L'inconvénient c'est que parfois sur certains aérographes, le godet est mal maintenu et risque de se renverser sur son travail.
Certaines marques mettent aussi les godets amovibles à gauche pour les gauchers.
Aspiration ou gravité

Cet engin peut paraître effrayant au premier abord, mais son utilisation n'est pas si compliquée et la qualité ainsi que les effets obtenus ne peuvent pas vous laisser indifférent. Le seul inconvénient réside dans le prix de l'objet, mais si vous êtes passionné, ce ne sera qu'un petit sacrifice à faire. 
 

Fonctionnement d'un aérographe

Coupe d'un aérographe

De l'air sous pression, arrivant par le canal central de l'aéro, crée une dépression qui va aspirer la peinture, qui mélangée à l'air, va être pulvérisée en une fine brume. Cette technique permet d'obtenir une couche très fine et régulière ainsi que des dégradés de teintes. Certains diront alors que la peinture en bombe fait aussi bien l'affaire, mais (à mon avis) ils se trompent parce qu'un spray ne permet pas de moduler la pression, ni la quantité de peinture sortant et il ne permettra pas de travailler finement. La peinture en bombe n'est à mon avis utile que pour les vernis et pour les teintes unies (par exemple pour pré-peindre votre aéronef en alu).
 



Aucun Commentaire Posté pour le moment
Soyez le premier à poster un commentaire.








Vos commentaires seront lus par d'autres visiteurs et seront affichés en page d'accueil.
Merci de bien vouloir soigner la rédaction de vos messages.




Attention, suite aux nombreux spams et messages anonymes, en postant un commentaire,
comme sur un forum,votre ip:54.81.2.151 sera stockée sur notre base de données.
En postant un commentaire, vous recevrez un message à chaque fois qu'un utilisateur y répondra.